Discuter de l'islam et autres tartufferies

Publié le par 問道

   Discussions autour d’un sujet peu passionnant et étroit : l’Islam. Peu passionnant parce qu’idéologie, religion très simple et étroite. Ce n’est pas une foi, mais une loi, le monde ne tourne pas autour du « moral /immoral » mais autour du « licite/illicite » et l’obéissance aux mots du dieu législateur qui s’exprimait par la bouche d’un seul homme qui, naissant orphelin pour mourir l’équivalent d’un souverain.

   L’interlocuteur, lui même musulman converti au parcour asses chaotique (ancien  catho puis déiste puis agnostique et enfin musulman, en attendant la suite...) m’explique que j’ai tord de relater un certain nombre de massacres et de conquêtes sanglantes parce que d’abord ce serai des mensonges, ou sinon, relatés en dehors de leurs contextes. Ah le contexte, le concept magique pour expliquer les actes qu’il faut cacher pour ne pas choquer la majorité, qu’à défaut de pouvoir faire adhérer, on peu rendre amicales. Les foutouhates islamiques se justifient alors par le contexte et n’ont finalement qu’apporté bonheur au monde trop content d’accueillir ces conquérants ! Pourquoi pas, mais alors, quid des croisades ? Formidable idée que du bonheur ! La colonisation européenne ? Merveilleuse époque dorée, qui apporta progrès et civilisation ! Les conquistadors ? Le sommet des civilisations amérindiennes, leur plus belle époque ! La seconde guerre mondiale, de la guerre du Vietnam, de la guerre d’Afghanistan, etc etc ? Que des bienfaits de l’humanité… Ah ben non, ce sont des crimes qu’il faut moralement condamner ! C’est les autres qui l’ont fait !

   Arrive alors les réponses langues de bois du genre « beaucoup disent que… ». Expliquer qu’untel se trompe parce que beaucoup disent que… ce qui est d’ailleurs faux, « beaucoup » ne disent pas mais informent. Beaucoup disaient que le fascisme était plus efficace et faisait arriver les trains à l’heure, beaucoup disaient que le communisme était le paradis sur Terre, beaucoup disaient même que la Révolution culturelle est une espèce de grande fête ! Beaucoup disent même que la crise économique actuelle n’est pas grave ! « Mieux vaut avoir tord avec beaucoup de gens que raison tout seul » dit-on. Argument très efficace face à un ermite n’est ce pas ?

   Sa discussion m’embête, on vire vite au terrorisme intellectuel « islamophobe » (ce terme sans définition), à l’accusation de haine, les arguments superficielles… et je me donne la peine de répondre ! Le plus inquiétant, c’est qu’il croit ce qu’il raconte.

   Je ne suis pas très en forme en ce moment, ce genre de sujet m’embête, j’en ais beaucoup parlé par le passé, mais j’ai tourné la page, lassé de cette matière monolithique qui nous fait tourner en rond. Et les crétins télévisés comme ce programme sur la 3 le soir vont vous organiser des débats, ou des gens très satisfait d’eux même, Chebel ou Bitar et le gentil Abd el Malik, face à je ne sais qui, vont masturber des mouches ensemble en faisant semblant de ne pas être d’accord.

 

9782259183994.gif


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A lire: "jusqu'au bout de la foi, excursion islamique chez les peuples convertis" de V.S. Naipaul, édité chez Plon

 

Publié dans Monothéisme

Commenter cet article