L’enjeu colonial

Publié le par 問道

   Cette attitude est donc risquée pour la France, mais, pas dénuée d’ambition ni d’arrières pensées. L’islam est la doctrine qui permet de justifier sa domination sur les masses humaines allant de l’occident de l’Afrique jusqu’au moyen orient. Comme le dit encore cet ami : « celui qui a l’islam possède ces peuples ». C’est l‘Arabie qui a légitimement l’islam : c’est la patrie de Mohammed, le centre du monde islamique, vers où il faut aller en pèlerinage, ou se prosterner plusieurs fois par jour, c’est de là que sont partis les foutouhates, c'est-à-dire les guerres de conquête « grâce auquel, nos ancêtres sauvages ont pue recevoir les lumières de l’islam » dirait le fervent musulman issus d’un peuple convertit. D’autres centres existent cependant, à Bagdad, à Damas, au Caire, pour les plus importants et influents. Ces centres étaient en faite les émetteurs locaux pour veiller à la diffusion du message et garder le contrôle du pays. Il n’en existe pas en Afrique du nord, grâce à l’absence d’Etat unifiés autour d’une cité capitale dans cet espace. Ces centres sont de vieilles places de l’islam, son enseignement, sa transmission et l’islamisation de ce qui est inventé (est-ce licite ou illicite ?) L’université d’El Azhar, au Caire, existe depuis plus d’un millénaire !

 

   Parler de l‘islam permet d’avoir l’écoute de cette énorme masse d’hommes. Parlez leurs de vos conceptions, vos mots, ce serai leur parler un langage incompréhensible. Peut-être que la révolution égyptienne contredit mon message. C’est possible aujourd’hui, mais, la chute d’un régime dictatorial et la fabrication d’un régime démocratique n’est pas la fin de l’histoire. Observons les codes culturels, les symboles, les valeurs, une petite analyse sémiologique permet de comprendre que les frères musulmans ont l‘avenir devant eux. Peut-être accéderont-ils démocratiquement au pouvoir dans une dizaine d’année. Olivier Roy affirme que l’alternative dite « islamiste » est morte. Certes, il n’a pas tord, je lui donne même raison, dans son langage : les gens habillés de kamis, barbe et portant la chéchia n’ont pas, à cour terme, d’avenir politique. Mais leur discours, lui a plus que jamais de l’avenir. Le pouvoir sur la société vaut bien une cravate et un rasage ! Ils agiront aussi certainement autrement, plus en finesse, plus en profondeur, plus tranquille. C’est là une hypocrisie française. L’islam modernisé, ou l‘islam de France, compatible avec la « Laïcité » et les « valeurs de la république », ce n’est rien d’autre qu’un cheval de Troie idéologique.

 

   La colonisation franche, militaire et politique, est un système dépassé qui a fait son temps. Pour garder ces contrées et ses habitants dans le giron, il faut gagner en subtilité et en finesse. Quoi de mieux que de sous traiter la colonisation ? Ailleurs, ce sont des communistes qui travaillent à effacer les paradigmes asiatiques pour leurs substituer un paradigme occidental, moderne. Avec l’Afrique, c’est la francophonie qui tiens ce rôle (sous couvert de protéger contre l’impérialisme américain, justification véhiculée par Dominique Wolton). Avec l’islam, il faut faire avec, en faire une marionnette que l’on manipule, pour subjuguer ces populations, sans qu’elles se rendent compte de qui les dominent. Les élites médiatiques sont des personnes profondément autoritaires. Elles s’estiment avoir le pouvoir de droit divin de dicter aux autres leur morale et ce qu’ils doivent penser. Ils sont ainsi avec leurs compatriotes, ils ne le seraient pas avec les « bons sauvages naïfs incapable de résistance ou de remise en cause de ce qui les écrase » ? Il s’agit de véhiculer l’universalisme français chez les autres et, de marier son paradigme à la culture dominante.

Publié dans Monothéisme

Commenter cet article