Tartuffe le rebelle: Noam Chomsky

Publié le par 問道

Chomsky-and-Nasrallah.jpg   Il y a en France, des intellectuels vraiment intéressants et rebelles. Ils nous parlent de la « raison », vante l’athéisme, la laïcité, tout en pratiquant dans leur démarche intellectuelle la culture du « prophète » et de « l’évangile ». Il ne s’agit pas de Jésus ou de ses apôtres, mais de nouveaux prophètes, dont les paroles ont valeurs de vérités. Ces prophètes de notre temps disent la vérité… parce qu’ils la disent, comme Jacques Ellul disait de la société technicienne « elle fonctionne, parce qu’elle fonctionne ». Ces brillants et raisonnables intellectuels hexagonaux continueront de nous vendre de la pensée « remise en cause du système », des « idées alternatives au système dans lequel nous vivons », comme Maïté nous préparait la cuisine des mousquetaires : une pincée de Marx par-ci, un petit peu de « Lumières » par-là et un petit soupçon de Noam Chomsky… vous savez, cet intello-américain dont la principale activité dans la vie est de fabriquer des colliers de perles géantes.

 

Quelles sont ces perles ? En voici quelques unes :

   1/ le Maoïsme, ce n’est pas du totalitarisme. Il a tenu ses propos dans les années 1960. Effectivement, la réforme de la pensée, la campagne des 100 fleurs, le grand bond en avant, le grand bond en avant de l’éducation (qui avait pour but de faire de l’éducation la chambre d’endoctrinement à l’idéologie officielle), le culte de la personnalité, l’admiration de Mao pour son ami Staline, puis la révolution culturelle, ce n’est pas pour Chomsky du totalitarisme. Ce sont au contraire des choses intéressantes qui s'y passent. Il est aussi capable d'expliquer que la révolution chinoise de 1949 fut pacifique. A-t-il un jour avoué avoir faire une erreur de jugement ?

 

   2/ les Khmers rouges ne sont pas aussi méchant qu’on le dit, c’est de la propagande américaine. En effet, Pour notre prophète, le génocide Khmer rouge, le million et demi de morts sur une population alors d’environs 7 millions d’habitants, ce n’est pas quelque chose d’horrible ou de terrible. Au Cambodge, à l’époque, on pouvait se faire tuer, parce qu’on portait des lunettes. On pouvait se faire tuer, parce qu’on était instituteur et qu’on n'était incopétant à réparer un train quand un officier nous ordonnait de le faire. On pouvait mourir de faim en entendant les maîtres dire « te perdre n’est pas une perte. Te conserver n’est d’aucune utilité ».  Non, les Khmers rouges ne sont pas monstrueux, c’est juste la propagande américaine qui les présente ainsi. Il est vrai que le Kampuchéa Démocratique était maoïste, donc pas du tout totalitaire !

 

   3/ Depuis 30 ans, la politique du parti communiste chinois suit une voie de développement sage. Cette personne très au fait de la civilisation chinoise (comme Alain Peyrefitte ou Jean Pierre Raffarin), trouve donc que l’industrialisation « comme ont fait les européens au XIXeme siècle », provoquant exode rural, surpopulation urbaine, déracinement des hommes, créant les conditions idéales pour une société violente, c’est sage. La politique de l’enfant unique, engendrant une société faite d’individus éduqués au « tout le monde est un concurrent et donc un ennemi », c’est sage. Construire une société ou le seul critère d’existence, c’est l’argent et le cumule d’objets de consommations, c’est sage ! Et je ne parle pas de la pollution qui fait que dans une ville comme Beijing, on ne voit plus le soleil. Mais c’est sage, tout comme est sage la destruction des villes et des quartiers anciens, populaires, ouùles gens vivaient d'avantage de liens que de biens, pour la spéculation immobilière…

 

Chomsky-Talk-359x300-copie-1.jpg   4/ Les Etats-Unis ont le monopole de l’impérialisme violent et belliqueux. Il disait cela en niant le caractère belliciste et violent de l’impérialisme du Parti Communiste en Chine. Donc, pour Chomsky, il ne se passe rien au Tibet, ni au Xinjiang, le Parti n’a jamais et ne menace jamais Taïwan, n’a jamais dans son histoire soutenu les si gentils Khmers rouges, ni été un acteur majeur de la guerre de Corée, puis soutenu Kim Il Sun puis Kim Jong Il. Et, bien entendu, n’ont jamais soutenu le génocide des noirs du sud Soudan, par les hordes arabo-musulmanes janjawid. Un empire pacifiste qui, use de la plus horrible des violences avec les Chinois eux même, sans la moindre limite. Ces Chinois dont ils sont censés être un « gouvernement ». « Ah mais non, mais ce n’est pas pareil, puisque ce sont des nyakoés ! » ai-je envie de m’écrier…

 

Nixon_Mao_1972-02-29.png   Il oppose un empire Américain militariste et guerrier à un empire chinois fondamentalement pacifiste. Deux empire tellement différents que Mao et Nixon se sont rapprochés. Ces deux mastodontes sont lepuis, les meilleurs amants du monde ! Nixon, ce président de la droite américaine, que Chomsky hait tant, et qui s’entend si bien, a été reçu en grand pompe à Beijing et à permis à la République Populaire de Chine de prendre la place de Taïwan aux Nations Unis… La République Populaire de Chine, où Adam Smith, le père du capitalisme, est, de l'aveu d'une chère amie, « considéré comme Dieu » dans l’enseignement. Le pire de ce que peut-être la civilisation Américaine pour les hommes, se retrouve sagesse chez ces créatures aux yeux bridés. Sont-ils des humains pour monsieur Chomsky ? Alors, on peut arguer que Chomsky est un « grand linguiste ». Certainement, lorsque l’on cherche absolument à tout cloisonner et isoler, perdant le sens des liens entre les différents aspects de l’existence de toute chose. L’on considère que l’on peut-être un grand penseur, tout en étant une personne profondément immorale. J’ai du mal à me faire à cette idée, avec ma vision arriéré et archaïque d’obscure sauvage. Dans un coin de mon obscurantisme, je ne peut m'empêcher de me dire : « et si en fait, certaines personnes se servent de leur discipline scientifique ou académique pour acquérir une réputation et donner ainsi une caution intellectuelle à leur propagande ! » La propagande, le cheval de bataille de Noam Chomsky. Ce chevalier de la justice et de la vérité qui, combat la propagande américaine, tout en regardant, jambes écartés, yeux écarquillés, la propagande des régimes socialistes de la pire espèce, pour ensuite les véhiculer. Quand je vois la gueule des alternatives, j’ai vraiment peur du changement… A moins que…

 

Ps : le développement sage d’après Chomsky :

-développement sage 1

-développement sage 2

-développement sage 3

-développement sage 4

-développement sage 5

-développement sage 6

Publié dans Rectifier les noms

Commenter cet article