« L’homo occidens » et son rapport à l’autre

Publié le par 問道

   L’occident est aussi arrogant. Dans ce sens, elle ne change pas beaucoup de la chrétienté. Là encore, et je me répète (l’homme moderne occidental m’a souvent montré son incapacité à répondre à un texte dans son entier), il ne s’agit pas de dénoncer l’arrogance occidental comme le font les tiers-mondistes ou les dictateurs communistes. Eux ne sont que des hypocrites, qui reprochent aux occidentaux les tares qu’ils ont eux même… l’arrogance de l’occidental, c’est l’arrogance de la modernité. Tout ce qui n’est pas vivant sous l’ordre marchand, qui ne copie pas les codes occidentaux les décors et les « way of life » ou modes de vie est « misérable », « pauvre », « sous développés ».

 

   L’occident juge le « sous développé » au matériel, alors le « sous développement » est une question de matériel, dans la nature. C’est là la normalité de l’univers. Etre comme l’occident est être au sommet de l’humanité, chercher à le copier est être en « voie de développement » ou « émergeant ». Un jour, dans une conversation internet, un petit soldat du parti communiste chinois, tout ce qu’il y a de plus occidental dans ses origines et sa mentalité me dit :

« La Chine est un état-continent, qui sort du communisme à sa façon, qui essaye de sortir sa population gigantesque de la famine, de la misère… et qui y réussi progressivement.
Il n'y a que 25-30 ans qu'ils émergent, alors que l'occident a fait sa révolution économique et sociale depuis le XIXème siècle.


   En superficie, en population, en mœurs économiques, en progrès scientifique, en recul, en mœurs sociaux bien sûr on ne peut pas comparer ni exiger qu'en un claquement de doigts ils adoptent les bons cotés de notre civilisation supérieure.

 

   Ce personnage, qui se prétend défenseur de la Chine, mais n’en défend que le pouvoir qui lui impose sa loi, est en général prompt à dénoncer l’ethnocentrisme occidental. Il fait cependant ici aveu d’esprit ethno centré ! En effet, sa référence pour jauger de ce que devient cet immense entité orientale, c’est l’occident : « Il n'y a que 25-30 ans qu'ils émergent, alors que l'occident a fait sa révolution économique et sociale depuis le XIXème siècle. » Il évoque le bien fondé de la politique capitaliste du Parti Communiste en l’appelant « sortir sa population gigantesque de la famine et de la misère », alors qu’il ne s’agit en fait que de privatisations de choses qui ne sont en aucun cas des biens (la terre et l’eau par exemple), et des biens publiques (usines, unités de productions). La deuxième partie du message est d’une limpidité telle que tout commentaire serai superflue. L’arrogance de l’occidental, qu’il soit de droite comme de gauche, c’est de vouloir pour les autres sa vision du « meilleurs », lui souhaiter de lui ressembler pour s’élever. « phile » ou « phobe », ils se rejoignent dans le même mépris de l’autre.

Publié dans Rectifier les noms

Commenter cet article