l'Amour 1

Publié le par 問道

20€25 chez Amazon   L’amour, ce terme, ce concept dont on entend parler jour et nuit, à longueur d’émissions de télévision, de chansons de radios, de livres… tout le monde et surtout, n’importe qui, nous parle d’amour, cet espèce de lien mystique qui unirai deux personnes, un sentiment pure, gratuit et beau. Il n’existerait rien de plus beau au monde que l’amour, à entendre les vendeurs de temps de cerveaux disponible, de disques ou de papier relié. Au delà du concept, l’amour, c’est ce qui uni deux personnes, le plus souvent de sexes différents, parfois du même sexe. Cette union serait censé être gratuit, désintéressé, mais ce n’est là que ce que l’on nous dit. En pratique, en réalité, il semble que ce n’est pas le cas. En effet, si l’on en croit les vendeurs d’amour, il suffirait d’aimer et d’exprimer son sentiment à l’objet de notre amour, pour que le couple se forme et vive la plus belle des histoires. Les femmes y croient, confier a une amie vos sentiments à propos d’une de ses copines, elle vous encouragera à y aller, suffit de parler pour que tout se passe comme vous le souhaiteriez. L’amour transcenderait, surpasserait même des questions fondamentales qui tiraillent l’humanité comme l’argent, l’âge, l’origine ethnique, l’appartenance culturelle ou idéologique. Nous serions alors tous égaux devant l’amour. Pourtant, le quotidien des hommes, c’est les râteaux, les excuses trouvées pour ne pas sortir avec vous (les filles ont toutes un petit copain, même invisible pour la copine que vous avez en commun)… les hommes, face à l’amour sont en position d’infériorité vis-à-vis des femmes. Dans ce jeu de poker menteur hypocrite que sont les relations inter-sexe, ce sont eux qui doivent faire le premier pas, dévoiler leurs cartes, en espérant prendre un risque payant. Deux tactiques : défendre son jeu et ne se dévoiler que de façon exceptionnelle ou, jouer à visage découvert, tendre un filet massif et on finira bien par trouver ce que l’on cherche dans le tas. Ca s’appel draguer, les bas fonds marins. Les hommes et les femmes sont intéressés, mais qu’est ce qui les intéresse concrètement ? Qu’est-ce que le vrai visage de l’amour ? C’est ce que nous allons voir en observant d’abord le point de vue masculin puis, le point de vue féminin.

 

à l'image: plus grand tubes slow 20€25 chez Amazon

Publié dans L'amour

Commenter cet article

shayz 09/06/2010 13:29


bon là vraiment je laisses tomber... trop de pessimisme. lol


問道 09/06/2010 13:31



Ce n'est pas pessimiste, c'est tout sauf pessimiste!



shayz 08/06/2010 18:06


je suis d'accord pour la plupart de ces faits, c'est meme trés bien dit. Mais il existe des exceptions et il existe du respect pour ces rares vocations que vous citez, de la meme façon qu'il existe
une possible admiration pour le "jeune garçon". lol.


問道 08/06/2010 18:13



   Admirer ceux qui ont "raté leur vie" demande une grande maturité! Faudra qu'un jour j'écrive dessus...



shayz 08/06/2010 15:46


penser différement c'est etre marginal? et etre conformiste et suivre comme un mouton c'est faire partie d'une société? dans ce cas les "marginaux" sont plus nombreux que les menbres de la sociéte
elle-meme!


問道 08/06/2010 16:04



   Faire partie d'une société en général, non, mais d'une "société "moderne oui, c'est d'ailleurs pour ça que, par exemple, le libéral insiste tant sur l'individualisme, pour masquer le
fait que c'est une idéologie du conformisme... prenons un exemple: un jeune garçon n'aime ni le rnb moderne genre "usher" ou "r kelly", méprise les celine dion et autres chanteuses pour minettes
argent de poché, mais préfére le blues et les poétes... ce jeune garçon ne trouvera jamais de filles qui accepteront de sortir avec lui. C'est immature, mais, il semble que la société moderne
sombre dans l'immaturité la plus obscure, comme si les idéologues libéraux partagent leur alzheimer avec ceux qui ont été façonné par leurs idées.


   Je suis peut-être excessivement sévére, mais je trouve que beaucoup de gens ne sont en quête d'un "anti-conformisme à la mode", par narcissisme plus que par réelle nature.


   Il fut un temps où l'on pouvait être un poéte, voir même, druide (il y en a encore en Bretagne) gratuitement, et ce fut respectable, voir même apprécié, aujourd'hui, nous avons
tendance à nous demander leur utilité et l'utilité de leur démarche.


   Ceci dt, je me demande même si l'homme moderne forme une société...



Shayz 07/06/2010 09:57


Pour la plupart peut etre... Mais il y a des exceptions!la généralité, tout le monde la connait. Je penses que beaucoup cherchent autre chose que cette "version" de l'amour, plutot difficile à
trouver il faut dire. Pourtant à une autre époque, et aujourd'hui meme dans d'autres cultures et/ ou sociétés une autre "version" existe... ainsi que dans certaines religions. Au delà de cela,
plusieurs personnes ont des valeurs autres celles que vous presentez. dont worry.


問道 07/06/2010 12:19



   Oui, peut-être mais je pense que ça ne peut venir que de gens extérieurs à la société de consommation, soit marginaux vivant dans ce type de société, soit de peuple qui y ont
échappés... seriez-vous marginale?



shayz 02/06/2010 16:28


Bonjour. J'ai lu une partie de votre article. Et j'ai cru comprendre que vous apparentiez l'amour au pouvoir pour une femme et le plaisir charnel pour un homme? que les hommes aiment leur égal
féminin uniquement pour satisfaire leur besoins primaires? et qu'à l'opposé une femme a besoin de l'homme pour obtenir une certaine reconnaissance sociale à travers divers moyens, comme le
matériel?
peut etre est ce vrai pour beaucoup de personnes dans notre société. Mais l'amour c'est plus que ça, c'est un sentiment, quelque chose qui dépasse la reflexion. Ce dont vous parlez n'est pas le
véritable amour il me semble. Regardez dans d'autres sociétés :)


問道 02/06/2010 17:10



   Peut-être ailleurs ou, à une autre époque... je n'en sais rien, mais, dans notre société actuelle, à notre époque, c'est il me semble la foire aux hypocrites...