Visite à Paris VIII

Publié le par 問道

  …cette semaine et re-trouvaille avec une amie, ardente militante d’extrême gauche. Ca fait longtemps qu’elle est dedans, elle se vante même, très fièrement qu’un des fondateurs de la LCR est de Paris VIII… sa fréquentation m’est très bénéfique, grâce à elle, je me rappel pourquoi l’extrême gauche et le marxisme m’indispose autant que le capitalisme.

 

 

   Elle me présente un certain K.C., un mec sympa, noir, musulman et ancien militaire, père de famille et étudient. Et l’on discute sur le service militaire. Je raconte alors que je regrette de ne pas avoir fait le service militaire, que ça jouait un rôle de rituel de passage à l’âge adulte, que ça manque cruellement à ma génération et que finalement on y apprend beaucoup de choses, sociales et humaines. K.C. était plutôt d’accord, il garde globalement un bon souvenir de l’armée, malgré la dureté du régime, mais ça lui a appris aussi à avoir la mentalité dure. Mas, notre amie gauchiste était absolument contre et nous expliquait que c’était non seulement inutile mais en plus, une institution foncièrement mauvaises, dans une vision réductrice de l’institution : « l’armée, c’est la violence et la guerre », ce qui est absurde, puisque l’armée, c’est aussi des métiers qui s’apprennent, le permis éventuellement, on y est cuisinier, administratifs, médecins… archivistes… et l’école de la rigueur à la tâche, pour bien faire ce que l’on entreprend. Mais, elle est restée inflexible, malgré sa méconnaissance totale du sujet.

   On a aussi parlé de la nécessité d’avoir une armée pour un pays. Il ne s’agit pas forcément d’aller emmerder les autres en les envahissant, mais, ce peut-être aussi la possibilité de se défendre contre d’autres gens aussi mal intentionnées. Alors la rengaine « et si on se demandait la source de ces problèmes, la pauvreté etc etc… ». Ouais, les raisons de cet esprit impérial, comme si, seules les questions d’ordres sociales et économiques expliquaient tout, pourquoi un leader totalitaire prend le pouvoir ? Les choses sont si simples à écouter une personne idéologiquement orientés. Améliorer la vie matérielle des gens engendre aussi l’impérialisme, c’est aussi une question de considérations culturelles et morales.

 

   La discussion évolue donc vers un autre sujet. Elle racontait sa rencontre avec un noir, musulman qui appartient à une confrérie qui n’applique pas grand-chose de l’Islam, le seul et le vrai : celui des textes. K.C. dit alors qu’être musulman, c’est d’abord la pratique, c'est-à-dire l’obéissance aux commandements des textes. Il expliquait que l’Islam est un légisme avant toute chose, mais elle refuse de le croire, pour elle, chacun décide de sa façon d’être musulman à sa façon, comme chacun décide de son menu dans un self service. Et elle le contredisait de toute se forces… K.C. est lui-même musulman et il connait donc le sujet moins bien que lui ! Certainement, bien entendu, les gens appliquent la chose de différentes façons, mais, la question est : « sont-ils en accord avec les commandements ? » Là est la question quand on veut juger de l’Islamité des uns et des autres. Mais beaucoup de gens, occidentaux jugent la conformité d’une chose à ce qu’ils voudraient que ce soi, la conformité à leur souhait, pas à la conformité aux règles du groupe auquel ils appartiennent.

   Plus tard, au moment de nous séparer, elle tente de m’expliquer qui je suis et qu’elle est mon rapport au pays ancestrale et ceux, sur la seule base des archétypes et des catégories sociales cloisonnées, les cases. Elle ne sait rien de ma biographie ni de mes relations au reste du monde, mais, me range dans une de ces catégories.

   Ce n’est pas une personne méchante, mais juste un esprit qui a du mal à s’épanouir à cause du poids de la croyance en une idéologie, rigide et impérieuse, à nature totalitaire. Elle est marxiste à 1000% et dés le début, le Marxisme portait la graine du totalitarisme. Marx et Engels ne disaient-ils pas : « L’histoire de toute société jusqu’à nos jours n’a été que l’histoire de luttes de classes. » ?

 

   Elle ressemble beaucoup aux libéraux. Sommes nous condamnés aux débats entre idéologies qui se prétendent ipragmatiques et opposés mais en fait se ressemblent tant dans le font ?

 

 

 

 

Publié dans Anecdotes

Commenter cet article

Cel 04/06/2009 08:16

1er tour sur ton blog, enfin ! Eh oui, j'ai trouvé une astuce pour contourner la censure chinoise !
Ton article me fait penser à une discussion que j'ai eue avec un ami qui disait qu'une langue, c'est un dialecte avec une armée ... Finalement, tout vient de là, les lois, les institutions ... A quoi ressemblerait la face du monde sans armée ?