La maîtrise totale

Publié le par 問道

   L’autre jour, en surfant sur internet, je fus comme… un peu interpellé par ce que j’essayais de lire ou écouter. L’on peut tomber sur des centaines de choses, avec plus où moins de réussites, mais surtout, toutes plus élaborés les unes que les autres. Il s’agit de réactions à un article d’actualité, d’autres fois simplement de vidéos et d’analyses de gens callés sur le sujet, ou encore, des blogs hyper rédigés. Au début, lorsque nous les lisons, on commence par se demander de quoi ils parlent, parce que c’est long, le vocabulaire est technique et inintelligible, bref, on y comprend rien. L’on ne comprend même plus la cohérence du message qu’ils veulent faire passer. C’est ce que l’on appel « faire du verbiage ». Moi qui suis fainéant, je me demande toujours « comment ils font pour écrire un texte aussi long et pour être capable de parler de tout en une seule intervention ! » J’en suis presque admiratif !

 

   Le monde est si vaste et nos capacités à connaître les choses si limitée ! Comment avoir raison sur tout ! Comment font-ils, ces gens ? C’est tellement difficile d’avoir raison sur une seule petite chose !

 

   Un ami, Wini me dit « parce qu’ils récitent la leçon, mais ils ne pensent pas un mot de ce qu’ils disent. En fait, ils croient maîtriser les sujets, mais ils ne maîtrisent que leur récitation ». Un autre ami, XLS est plus catégorique : « tout simplement parce qu’ils ont tord. Déjà, vouloir avoir réponse à tout, c’est faire une erreur »… en fait, l’impression de « réponse à tout » ne serai qu’une illusion, parce que la seule chose que l’on maîtriserait, ce serai donc ce que l’on a envie de dire, le message que l’on veut faire passer ! « D’autres ont une autre façon de faire : ils comprennent ce que leurs interlocuteurs veulent entendre et ils leur disent. Parfois, le monde ne va pas au delà de notre volonté, pour de plus en plus de gens ! Et puis, avec la peur qui grandit, plus on accumule plus on a peur de perdre, ben on a trop peur pour imaginer l’existence autrement que ce à quoi l’on tient ! » L’étude est une exploration, chaque découverte nous fait découvrir, au-delà d’elle-même, qu’il y a encore l’infini à explorer. Le pédagogue vous apprend à apprendre. Alors qu'en fait, les spécialistes ne seraient rien d’autre que les prêcheurs de la bonne parole de notre temps, avec leurs discours sûrs, leur parfaite maîtrise du sujet et leur vocabulaire compliqué, gage de compétence. Les religions d’origine moyen orientales donnent des réponses claires à des questions qui n’ont à la base pas vocation à en avoir ! La seule chose qu’ils connaissaient finalement, c’était leur dogme ! Leur travail intellectuel n’a jamais été autre chose que de faire correspondre une idée au dogme, de la mouler à la convenance du dogme qui dirige, quand cette nouveauté ne peu tpas être détruite ! Le prêtre était un spécialiste des évangiles, l’imam est un spécialiste de l’islam, l‘économiste un spécialiste de… l’idéologie à laquelle ils croient. En fait, le travail d’un spécialiste, c’est de garder l’auditoire dans les limites d’une organisation de la société, d’une vision du monde dont ils sont la voix. 

 

   Que seraient les historiens sans les ethnologues ou les psychanalystes ? Que seraient les sociologues sans les historiens ? Que seraient les littéraires sans les sciences humaines ou les sciences naturelles ? Ce n’est pas d’être spécialiste qui compte, mais d’être instruit, le monde n’est pas cloisonné, comment accéder à une once de compréhension en se cantonnant dans une seule discipline ? Le spécialiste est une personne qui se focalise sur une d’une de vos phalanges qu’il connait par cœur et qui va ensuite prétendre vous connaître parfaitement, dans votre ensemble.

 

A voir :

 

 

Publié dans Modernité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nurwagi 20/05/2009 10:15

J'aime la vidéo.